Les spécificités d’une baie vitrée sont déterminées par les caractéristiques de ses composants. Ainsi, avant de procéder au choix d’une baie vitrée, il est nécessaire de connaître d’abord les intérêts et les contraintes que peuvent apporter ses composants. Les principaux éléments sont le vitrage et les matériaux.

Classification des vitrages selon leurs performances

Les vitrages d’une baie vitrée peuvent être classés suivant leurs performances en termes d’isolation. Ces performances sont évidemment fonction des caractéristiques du vitrage et déterminent le coût. Ainsi, il existe :

Le double vitrage standard

Le double vitrage standard est constitué de 2 vitres de 4 mm chacune. La surface entre ces 2 vitres est de 16 mm et remplie d’air. Le double vitrage standard emmagasine plus de 40% de chaleur comparé à un vitrage simple. Il coûte environ 150 € par m2.

Le double vitrage à faible émission

Ce type de vitrage ressemble à un double vitrage du côté des caractéristiques, sauf que les 2 vitres sont dotées de couvertures spéciales destinées à capter les infrarouges. La perte de chaleur est ainsi réduite de 30% par rapport au premier type. Le m2 est de 157 à 165 €.

Le double vitrage à faible émission à la lame d’argon

Il s’agit d’un vitrage de même conception que le double vitrage à faible émission mais avec de l’argon à la place de l’air. Ce double vitrage amoindrit la perte de chaleur de 80 à 85% et vaut entre 200 et 250 € par m2.

Le vitrage anti-réfléchissant

C’est un vitrage qui permet de réduire le rayonnement du soleil. Ce vitrage est surtout destiné aux grandes ouvertures de la façade Sud de la maison, qui sont exposées aux rayons en hiver. Il est particulièrement coûteux.

Classification des vitrages selon leurs fonctions

Après avoir été classés selon leurs capacités d’isolation, ces 4 types de vitrages peuvent encore être répartis en 4 catégories. Les critères de classification reposent sur les fonctions qu’ils peuvent assurer : auto nettoyant dissimulant, chauffant et à store.

Le vitrage auto nettoyant

Ce vitrage a été conçu de manière à valoriser les eaux de pluies pour s’auto nettoyer et les rayons pour s’auto assécher. Son entretien est ainsi réduit au minimum. Bien que son prix soit assez élevé, il commence à se répandre et est de moins en moins cher.

Le vitrage dissimulant

Opaque, ce vitrage protège contre les indiscrétions de l’extérieur. Très esthétique, ce type est adapté aux rez-de-chaussée et aux pièces exclusives aux occupants de la maison. Il coûte cher.

Le vitrage chauffant

Le vitrage chauffant possède un revêtement transparent qui lui permet d’emmagasiner les rayons et de diffuser la chaleur à l’intérieur de la pièce. Il permet d’éviter les dépenses de chauffage même s’il coûte assez cher au début.

Le vitrage à store

Ce type de vitrage est équipé d’un store, séparant les deux verres. Il y a le store permanent et le store enroulable. Le vitrage à store regroupe tous les avantages : meilleures isolations thermique et acoustique, bon design, capacité de protection contre le rayonnement élevée. Il est de ce fait coûteux.

Matériaux de conception des baies

Outre les types de vitrage, les matériaux de construction des baies interviennent également dans leur performance :

  • La baie vitrée peut être conçue à partir du bois. Sa capacité d’isolation sera renforcée mais elle sera plus délicate.
  • La baie en PVC est moins chère, mais elle est flexible, moins résistante et peut faiblement supporter une vitre.
  • La baie travaillée avec de l’aluminium est résistante, adaptée à tout type de vitrage mais à faible capacité d’isolation.

Devis urgent

1.Type de travaux à effectuer
2. Code postale